Patrice Desbiens

HENNISSEMENTS

Prise de parole, Sudbury, 2002
103 pages
13,00 $

Patrice Desbiens récidive avec son habituelle et curieuse poésie très proche de nos vies quotidiennes tout en les transcendant. Des petits moments de la vie de tous les jours sont soudainement projetés vers des dimensions « autres », vers un « ailleurs » soit fantaisiste, merveilleux ou excessivement lucide, sinon carrément déconcertant ou horrifique : « Il ne fait plus nuit. / Il ne fait plus jour. / Il ne fait plus chaud. / Il ne fait plus froid. / Il ne fait plus rien ». L’œuvre de ce poète franco-ontarien n’est pas sans rappeler, parfois, celle de Charles Bukowski qui s’appuie sur les multiples significations de la quotidienneté.

Et ce beau recueil contient, pour notre plus grand bonheur, plusieurs poèmes jadis publiés dans Les conséquences de la vie (Prise de parole, 1977) maintenant épuisé.

Publié le 18 juin 2003 à 21 h 17 | Mis à jour le 18 juin 2003 à 21 h 17