Jean Mohsen Fahmy

FRÈRES ENNEMIS

VLB, Montréal, 2009
355 pages
27,95 $

Bon conteur, chercheur aussi rigoureux qu'empathique, l'auteur excelle à redonner sens et vie à des tranches peu familières de l'histoire. Dans le passé, cela lui a permis, par exemple, de relier des mondes apparemment aussi étrangers l'un à l'autre que l'Égypte et le Bas-Canada (Amina et le mamelouk blanc, L'Interligne, 1998). Cette fois, sa sonde ramène à la surface et offre à la mémoire les tensions de la Première Guerre mondiale. Comme elle le fera en 1942 à propos de la conscription, l'opinion québécoise se démarque du courant canadien : elle perçoit comme une guerre impériale ce que le Canada anglophone juge de son ressort. Reflets des contradictions sociales et politiques, deux jumeaux entreprennent leur parcours avec des sentiments opposés à propos du conflit. D'accord pour chercher l'intérêt québécois, ils choisissent des chemins opposés pour y parvenir. Assez semblables pour aimer la même femme, Armand et Lionel . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 25 juin 2009 à 23 h 04 | Mis à jour le 8 mai 2015 à 11 h 06