Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Karl Ove Knausgaard a entrepris entre 2009 et 2011 – soit au début de la quarantaine – de raconter sa vie intérieure à travers les faits de son quotidien aussi bien qu’à travers ses relations avec sa famille, en particulier avec son père. Mal dans sa peau, très tôt il désire s’extirper d’un milieu sans chaleur pour devenir écrivain. Fin de combat est le dernier tome d'un cycle de six ouvrages qui racontent cette épopée intime et qui sont parus sous le titre générique de Mon combat.

Dans le précédent ouvrage, Comme il pleut sur la ville, on suivait Karl Ove pendant ses études dans une école spécialisée de Bergen qui allaient lui permettre, espérait-il, de devenir écrivain. On le retrouve ici une dizaine d’années plus tard, alors qu’il est devenu une personnalité qui compte dans le paysage culturel et . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement