Tove Jansson

FAIR-PLAY

Trad. du suédois par Agneta Segol
La Peuplade, Chicoutimi, 2019
140 pages
21,95 $

Le dernier roman de la Finlandaise Tove Jansson (1914-2001) a été publié en 1989, mais n’a été traduit en français que trente ans plus tard. L’écrivaine et peintre suédophone est surtout connue grâce à ses livres illustrés pour enfants, dont les Moumines, sur une famille de gentils trolls qui ressemblent à des hippopotames.

En une quinzaine de brefs chapitres, l’auteure raconte dans Fair-play quelques épisodes de la vie de Jonna et Mari, deux créatrices en arts visuels. Les amantes vivent sous un même toit, près du port d’Helsinki, mais dans deux appartements distincts, ce qui n’est pas sans rappeler la liaison qu’avait la romancière avec sa partenaire de vie Tuulikki Pietilä (1917-2009), une graphiste finno-américaine. « Elles vivaient chacune à l’extrémité d’un grand immeuble non loin du port. Leurs deux ateliers étaient séparés par un grenier, un no man’s land impersonnel . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 20 juin 2019 à 1 h 00 | Mis à jour le 9 juillet 2019 à 14 h 39