Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Elle nous a toujours conté des histoires, car conteuse elle est avant tout. Parfois, elle s’aventure dans des contes pour enfants, comme ce fut le cas avec Christophe Cartier de la Noisette dit Nounours (1981). On se rappellera d’ailleurs que ses premières pièces avaient été écrites pour les élèves du Collège Notre-Dame d’Acadie, où elle enseignait dans les années 1950.Les Painchaud « rêvaient d’un enfant ». C’est ainsi que commence ce fabliau coloré. Autour d’eux, les Rossignol ont un oiseau, les Barbeau, un poisson, les Laviolette, une fleur et les Chabot, un chat. En pétrissant un pain, madame Painchaud donne naissance à un... qu’elle nommera Pain Chaud et qui a les qualités d’un humain. Ce personnage n’est pas sans rappeler Gros comme le Poing, lui aussi né de la pâte à pain que pétrissait sa mère et qui est au centre du roman-conte (pour grandes personnes) Le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?