Accueil > Commentaires de lecture > Essai > ÊTRE OU NE PAS ÊTRE UN HOMME
Être ou ne pas être un homme

Numéro 126

Victor-Laurent Tremblay

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE UN HOMME

LA MASCULINITÉ DANS LE ROMAN QUÉBÉCOIS

David, Ottawa, 2011
521 pages
36 $

Au moment où les théories sur le genre (gender studies) et les études sur la masculinité (men studies) sont en émergence dans la francophonie, le livre du professeur Victor-Laurent Tremblay tombe à point nommé. L’auteur avait déjà consacré son mémoire de maîtrise au thème de « la révolte contre le patriarcat dans l’œuvre de Marie-Claire Blais » (1980). Dans Être ou ne pas être un homme, Victor-Laurent Tremblay investigue autant notre histoire littéraire à travers des œuvres-phares, nos héros, des symboles partagés, que notre société et son identité nationale, insérée dans une tradition patriarcale. Il explore comment des figures masculines sont représentées dans des œuvres aussi variées que Menaud, maître draveur, en continuité directe avec Maria Chapdelaine, ou encore dans de nombreux romans québécois ayant la guerre comme toile de fond. Au premier chapitre . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 22 mars 2014 à 13 h 00 | Mis à jour le 10 juin 2015 à 10 h 34