Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Le dernier tome de la pléthorique autobiographie de l’auteur, Mon combat, se terminait par la phrase suivante : « Je savourerai vraiment l’idée que je ne suis plus écrivain » (Fin de combat). C’était en 2011, après qu’il eut couché sur papier le récit de sa vie, une entreprise qui, au bout de 4 600 pages et de 6 volumes, l’avait laissé physiquement, nerveusement et moralement exténué.

Son sevrage d’écriture aura duré quatre ans. Comme un drogué privé de sa dose quotidienne, mais qui trouve le moyen de satisfaire son besoin d’écrire, il entreprenait en 2015 la publication d’un cycle de quatre livres sous le titre générique Quatuor des saisons. Son projet ? Écrire, chaque jour, un court texte sur un sujet préalablement choisi.

Entrepris au moment où sa femme attendait leur quatrième enfant, ces recueils de mini-essais, dont chaque volet a pour titre le nom d’une . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement