Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > ÉCLATS DE LIEUX
Éclats de lieux

Aude

ÉCLATS DE LIEUX

Lévesque, Montréal, 2012
140 pages
23,00 $

Il est des auteurs dont l’écriture colle au plus près de la vie, de ses battements comme de ses arrêts subits, de ses éblouissements. Aude appartient à ces auteurs qui maintiennent nos consciences en éveil, en alerte. Éclats de lieux, son dernier recueil de nouvelles, confirme ce choix d’écriture, cette position constamment en équilibre précaire entre l’espoir et le désespoir, la révolte et l’abandon, la vie et la mort. Le but n’est pas de rester vivant, nous rappelle l’auteure en citant Orwell en exergue, mais de rester humain.

Ces mots prennent ici tout leur sens, tout leur poids. L’avant-propos du recueil est des plus explicites à cet égard : il témoigne tout à la fois des bouleversements sociopolitiques qui ébranlent les pouvoirs en place au moment de son écriture, et des séismes personnels qui secouent la vie de l’auteure. Mais la vie est ici plus forte. « Écrire, souligne Aude, est . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 25 mars 2014 à 18 h 30 | Mis à jour le 8 juin 2015 à 17 h 05