Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Manière de dire colorée et populaire, les proverbes sont souvent cités de façon spontanée et perçus comme une vérité rassurante. Le Dictionnaire des proverbes québécois de Pierre DesRuisseaux, édité pour la première fois en 1974 et publié chez Typo au cours des années 1990 dans une nouvelle édition revue et augmentée, se veut un ouvrage de référence et de consultation indispensable sur le sujet. Se distinguant de semblables livres parce qu’il accorde plus d’importance aux sources orales, ce dictionnaire a été établi après de nombreuses recherches, effectuées notamment dans différents documents audiovisuels ou archivistiques et auprès d’une centaine d’informateurs, dont les noms apparaissent à la fin de l’ouvrage.

Dans ce dictionnaire, Pierre DesRuisseaux présente 777 proverbes utilisés au Québec et considérés par les utilisateurs comme faisant partie du patrimoine. Répertoriés en ordre alphabétique de mots-clés, à la manière des dictionnaires de citations, les proverbes sont accompagnés de leur signification et d’une liste d’équivalents étrangers issus de la francophonie. Cela permet entre autres d’apprendre que l’expression « Il n’y a pas rien qu’un chien qui s’appelle Pitou » provient de la France, où l’on affirmait au XVIIIe siècle qu’« il y a plus d’un âne (à la foire) qui s’appelle Martin », et que les équivalents français du proverbe québécois « Faute de pain, on mange de la galette » sont « À défaut de chapon, pain et oignon » ou « Faute de grive, on mange des merles ».

Accessible, cet ouvrage de poche se consulte aisément et permet de faire plusieurs découvertes, dont certaines s’avèrent parfois étonnantes. Il demeure aussi révélateur de l’imaginaire collectif québécois et des correspondances qui existent entre notre culture et les autres cultures de la francophonie.

Enregistrement