Numéro 91

Amélie Levesque

DANSE

Trois-Pistoles, Trois-Pistoles, 2002
93 pages
19,95 $

Avec ce récit poétique, nous nous retrouvons en plein territoire de l’imaginaire. Car l’auteure a créé deux personnages aux contours flous (« Lui », « Elle ») qui ne se rencontrent que la nuit en des lieux plus ou moins définis (on devine une boîte de nuit, une résidence) dans lesquels règnent la musique et la danse. Ces personnages n’existent pratiquement que par leur subjectivité qui finit par rencontrer celle de l’autre grâce à d’habiles jeux de regards, des impressions fugaces et le désir, surtout, enrobant tout. Ils sont, à la fois, présents et absents l’un à l’autre dans un univers très sensuel, quasi onirique… où la violence fera irruption avec fracas dans une écriture qui ne manque pas d’originalité et d’élégance.

Publié le 5 août 2003 à 9 h 35 | Mis à jour le 21 janvier 2015 à 10 h 55