Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Le critique et historien du cinéma américain Richard Schickel nous propose, dans son dernier ouvrage, une conversation au long cours avec celui que beaucoup considèrent comme le plus important et le plus influent cinéaste de sa génération. Sans avoir connu le succès populaire et commercial de ses grands contemporains (Spielberg, Coppola, Lucas), Martin Scorsese a néanmoins bâti, au fil des années, une filmographie d'une puissance exceptionnelle et d'une étonnante diversité.

À lire ce que le prolifique et prolixe réalisateur dit de son cinéma, le lecteur comprend vite que, sous leur apparente disparité, tous ses films tournent autour des mêmes thèmes : l'identité italo-américaine, les notions chrétiennes de trahison et de rédemption, le machisme, la violence, la musique. « Je ne devrais pas dire que mes films n'ont pas d'intrigue, mais j'ai tendance à être attiré par les histoires accordant plus d'importance aux personnages », dit-il à son intervieweur . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement