Accueil > Commentaires de lecture > Essai > CONSTRUCTION DU DROIT DES AUTOCHTONES PAR LA COUR SUPRÊME DU CANADA

Numéro 149

René Morin

CONSTRUCTION DU DROIT DES AUTOCHTONES PAR LA COUR SUPRÊME DU CANADA

TÉMOIGNAGE D’UN PLAIDEUR

Septentrion, Québec, 2017
253 pages
24,95 $

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les droits des Autochtones auraient évolué significativement au cours des dernières décennies, du moins du point de vue juridique. À partir de douze causes qui ont fait date, l’avocat René Morin met en évidence ces avancées méconnues.

L’auteur de La construction du droit des Autochtones par la Cour suprême du Canada réaffirme la nécessité de bien connaître l’histoire nationale et les modes de vie des Autochtones afin que leurs défenseurs puissent bien faire valoir leurs droits ancestraux. C’est le fil conducteur de ce livre clair et accessible, même pour les non-spécialistes. Plus historique, la première moitié résume le climat de bonne entente ayant régné en Nouvelle-France jusqu’à la fameuse « Paix des braves », en 1701. Les Autochtones baptisés étaient considérés comme des citoyens à part entière (ce qui ne fut plus le cas lors de la Confédération . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 23 décembre 2017 à 14 h 42 | Mis à jour le 23 décembre 2017 à 14 h 42