Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Depuis toujours, l’encre, le papier et les mots collent à la peau de Louise Lacoursière. Après avoir longtemps enseigné, puis dirigé un centre d’éducation aux adultes, la Shawiniganaise s’est tout naturellement tournée vers l’écriture, qu’elle a choisie comme deuxième carrière.

Rien d’étonnant, en fait, à ce que Louise Lacoursière conjugue maintenant romans historiques et biographies. Fille d’imprimeur, elle est aussi la sœur de l’auteur Jacques Lacoursière, vulgarisateur émérite de l’histoire du Québec. Depuis une quinzaine d’années, la bachelière en pédagogie se consacre à son nouveau métier d’écrivaine et d’animatrice culturelle.

La trilogie d’Anne Stillman McCormick

Louise Lacoursière utilise ses talents de recherchiste et de conteuse pour publier des romans et des sagas qui mettent en scène des personnalités de sa région natale, aujourd’hui tombées dans l’oubli. C’est ainsi que l’auteure a raconté la . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement