Accueil > Articles > Parcours et retour de Coveleski

Maxime Houde

Parcours et retour de Coveleski

Après avoir piloté son enquêteur fétiche pendant presque une décennie au creux d’un Montréal agité, Maxime Houde a décidé en 2014 de changer à la fois de vedette et d’époque. Un an plus tard, il ressuscitait Stan Coveleski et revenait à l’atmosphère des années 1940-1950. Heureuse révision.

Flics ou truands ?

Le Montréal de la décennie 1940 laisse poreuse la frontière entre les criminels et la force policière. La prostitution, avec son Red Light, occupe le quartier que recouvre aujourd’hui Radio-Canada et elle y prospère grâce à une fervente complicité entre les souteneurs et les porteurs d’uniformes. Rigoureux et imperturbable, Maxime Houde observe cette osmose.

Contre cette toile de fond gluante, Houde raconte le pitoyable destin de Stan Coveleski, tombé du statut de policier à celui de loque humaine à la suite de la mort . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 22 juin 2017 à 15 h 40 | Mis à jour le 20 juin 2017 à 15 h 51