Accueil > Articles > Poésie, pétrole et autres mondes qui penchent
Fanny Dion

Nancy Houston

Poésie, pétrole et autres mondes qui penchent

Dans un paradis perdu en pleine nature sauvage de la côte est du continent américain, deux « vieillards » dans la quarantaine nourrissent, élèvent et surtout aiment leur nourrisson nommé Varian, arrivé dans leur vie alors qu’ils avaient renoncé à une progéniture depuis longtemps. L’éden est modeste, les plaisirs sont simples et satisfaisants.

En parallèle, et quelque vingt ans plus tard, l’arrestation arbitraire de Varian nous conduit aux portes de l’enfer dans un lieu jamais précisé, cependant que le palimpseste de Nancy Huston laisse deviner le nom d’une province canadienne, et même celui d’une ville : Fort McMurray, au nord-est de l’Alberta. En créant Le club des miracles relatifs1 avant le feu dévastateur, Huston a eu la vision prémonitoire d’un désastre lors de sa visite de la zone monstrueuse en 2014. Sur un ton acide, teinté d’une violence à peine contenue, son pavé est lanc . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 23 décembre 2016 à 18 h 01 | Mis à jour le 23 décembre 2016 à 21 h 01