Accueil > Articles > Le clan Ferron, ses alliances et ses lettres III

Jacques Ferron, Madelein Ferron, Marcelle Ferron

Le clan Ferron, ses alliances et ses lettres III

Le droit d’être rebelle : Marcelle Ferron épistolière

Au portrait de Marcelle Ferron, peut-être manquait-il certaines facettes de ses relations avec ses sœurs et ses frères.

Grâce au regroupement par sa fille Babalou Hamelin de 481 lettres échangées entre Marcelle, d’une part, et, d’autre part, Jacques, Madeleine, Thérèse et Paul Ferron, non seulement s’éclaire l’appartenance de Marcelle Ferron à un clan tumultueux, mais son étonnante polyvalence présente une composante de plus. Elle fut sculpteure, peintre, professeure, créatrice de puissants vitraux lumineux... et épistolière volubile.

Chiffres et questions

La compilation effectuée par la fille de Marcelle Ferron et qui a pour titre Le droit d’être rebelle1 ressuscite 42 ans d’échanges épistolaires au creux du clan Ferron. De 1944 à 1985. En 1944, Marcelle épouse René Hamelin, officier de l’armée canadienne ; en 1985 meurt . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 18 décembre 2016 à 15 h 52 | Mis à jour le 18 décembre 2016 à 22 h 19