Accueil > Articles > La guerre d’Espagne, Salvayre et Bernanos

Georges Bernanos, Lydie Salvayre

La guerre d’Espagne, Salvayre et Bernanos

La guerre d’Espagne, comme la Deuxième Guerre mondiale dont elle fut à bien des égards la préfiguration, continue de hanter la mémoire collective. Et la littérature. À preuve le fort et émouvant récit Pas pleurer1 que Lydie Salvayre a recueilli de sa propre mère qui en fut le témoin et la victime.

Rappelons les événements principaux de ces années 1930 en Espagne, mouvementées, confuses et violentes qui conduisirent à une déflagration européenne, puis mondiale et qui eurent leur écho en particulier dans des romans qui les font revivre. L’Espagne est depuis 1931 une république mais faible, rongée par le nationalisme revendicateur dans plusieurs régions qui menace l’unité du pays, la crise économique et le chômage, séquelles de la grande crise de 1929. La domination de l’Église sur la société alimente en retour un violent anticléricalisme et contribue à entretenir un vif esprit révolutionnaire . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 juillet 2016 à 21 h 55 | Mis à jour le 27 juillet 2016 à 10 h 34