Accueil > Articles > Honoré Beaugrand

Jean-Philippe Warren

Honoré Beaugrand

Soldat, émigré, conteur, républicain, maire, éditeur...

Le personnage que fait revivre Jean-Philippe Warren dans Honoré Beaugrand, La plume et l’épée (1848-1906)1 a tâté de tant de métiers qu’il semble meubler plusieurs interminables existences. En réalité, il n’a vécu que 58 années dont il faudrait défalquer un bon quart pour cause de maladie. L’apparenter à une dynamo serait le sous-estimer.

Clerc ou soldat ?

L’entourage de Beaugrand à Lanoraie présente deux caractéristiques : il est plus rouge que la moyenne québécoise de l’époque et peuplé de militaires. On peut donc penser que le jeune Honoré causa une surprise en endossant la soutane des clercs de Saint-Viateur. Warren évite le jugement hâtif : « […] la prise d’habit d’Honoré Beaugrand se fait dans un contexte de formidable cléricalisation de la société canadienne-française, dont témoigne la progression des effectifs des clercs de Saint-Viateur au Canada . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 12 mai 2016 à 12 h 22 | Mis à jour le 22 juin 2016 à 11 h 04