Accueil > > André Obey (1892-1975)

André Obey

André Obey (1892-1975)

André Obey (Douai, 1892 – Montsoreau, 1975) est surtout connu pour son activité théâtrale : ses pièces, qui obtinrent un grand succès de son vivant mais ne sont plus jouées, sont inspirées du travail de Jacques Copeau et de Charles Dullin ; il fut administrateur de la Comédie-Française de 1945 à 1947. Sportif de haut niveau, il écrivit sur l’athlétisme et les Jeux olympiques (L’orgue du stade, 1924). Il ne publia que quatre romans, au début de sa carrière : Le gardien de la ville (1919), L’enfant inquiet (1920), Savreux vainqueur, Mœurs d’après-guerre (1923) et Le joueur de triangle (1928), qui obtint le prix Renaudot.

En 1936, Gallimard publia, pour marquer le dixième anniversaire de ce prix, Neuf et une, où dix lauréats présentaient des inédits. Obey (comme Louis-Ferdinand Céline) retint une œuvre . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 3 octobre 2014 à 12 h 01 | Mis à jour le 30 mars 2015 à 10 h 41