Accueil > Articles > Pantanellasque !
typographie

Marc Pantanella

Pantanellasque !

S anatomique

S anatomique

Il y a fort à parier que Marc Pantanella1, qui vient de faire paraître Typographie inusuelle d’aucune aide pour les gens qui rédigent & fabriquent des imprimés de toutes sortes soit un adepte de la défunte Rubrique-à-brac de Gotlib. Ou, s’il est du genre à préférer à la présence de ses semblables celle d’animaux de compagnie, le chat sévissant sous le pinceau de Geluck doit assurément avoir détrôné cette pauvre Milou (les exégètes tintinophiles assurent aujourd’hui qu’il s’agit bel et bien d’une brave chienne : l’a-t-on en effet jamais vu[e] lever la patte arrière ?) dans les choix qui s’offraient à lui. À quoi tout cela rime-t-il ? On (pronom bien utile en certaines occasions) se le demande, on se le demande. Sinon que de présenter de façon tout aussi inusuelle un ouvrage qui mérite plus qu’un détour. De l’un et de l’autre des auteurs précédemment nommés, Marc Pantanella partage la relecture fantaisiste des bases de notre culture, et dans le cas qui nous intéresse de notre alphabet bicaméral latin, avec la griffe humoristique de chacun. Le plaisir se décline ici tout autant en majuscule qu’en minuscule, sans accorder de préséance à l’une ou l’autre des lettres revisitées ni aux signes diacritiques ou typographiques qui ponctuent nos lectures de manière à en faire jaillir le sens.

Mais revenons à Marc Pantanella et à son abécédaire illustré. Né en 1962, il a « fait les Beaux-arts » (c’est lui qui guillemette) à Marseille avant de devenir graphiste et après avoir tâté de divers métiers artistiques (ou l’inverse) : livreur de boucherie, paysagiste. De la première expérience professionnelle, on peut en déduire qu’il en a retiré la capacité de disséquer le caractère épineux de certaines lettres (le S anatomique) ; de la seconde, qu’elle a aiguisé une vision parfois bucolique de certaines autres (le C en grappe) ; de l’addition des deux, une joyeuse collection de queues de rechange pour le Q !

E peigne

E peigne

L’exercice, pour aussi gratuit et désintéressé qu’il paraisse, dénote un profond respect du métier de typographe qui, s’il n’est encore en voie de disparition, se voit aujourd’hui relégué à une catégorie marginale de « livres d’art » (on souligne cette fois). Il ne suffit pas de mettre à la portée de chacun des catalogues condensés de polices de caractères existants. Encore faut-il savoir les utiliser à bon escient. L’ouvrage de Marc Pantanella est un véritable petit bijou de la première à la dernière page. Si l’on ne craignait de paraître précieux, on le qualifierait certes de soigné. Comme quoi lorsqu’on se donne le peigne de bien faire les choses, l’intelligence et le plaisir nous réservent de bien belles surprises. L’on ne saurait insister davantage : faites-vous plaisir en mettant la main sur cet abécédaire pantanellasque !

 


1. Marc Pantanella, Typographie inusuelle d’aucune aide pour les gens qui rédigent & fabriquent des imprimés de toutes sortes, L’Oie de Cravan et Finitude, Montréal/Bordeaux, 2011, non paginé. ; 14 $.

Publié le 17 mars 2014 à 12 h 44 | Mis à jour le 3 février 2015 à 9 h 28