Accueil > Articles > Rouges rivières d’Alain Dubos

Alain Dubos

Rouges rivières d'Alain Dubos

Après le 400e anniversaire de la fondation de Québec, ce pourrait être le moment de découvrir plus largement le combat d'une autre minorité francophone du Canada dans la seconde moitié du XIXe siècle. Si l'histoire tragique de Louis Riel est bien connue au Canada, elle ne l'est pas en Europe. Alain Dubos, qui dans ses précédents romans a évoqué l'histoire des Acadiens, s'intéresse à ce personnage mythique et controversé dans Rouges rivières1.

Au moment de l'expansion vers l'ouest de la Confédération canadienne, les Métis, descendants des trappeurs et des coureurs des bois, qui vivaient sans titre de propriété le long des rivières Rouge et Assiniboine, au Manitoba, sont menacés d'être dépossédés de leurs terres par l'arrivée d'arpenteurs et de colons . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 27 juin 2009 à 15 h 03 | Mis à jour le 14 avril 2015 à 14 h 39