Accueil > Articles > Arthur Koestler : Les prisons de l’histoire

Arthur Koestler

Arthur Koestler : Les prisons de l’histoire

C'était une prison extrêmement humaine, et presque aimable – pique-nique au bord des tombes.
Un testament espagnol, 1939

Arthur Koestler1 est né le 5 septembre 1905 – la même année que Jean-Paul Sartre – à Budapest. Il est issu de l'« ancien monde » façonné par l'Empire austro-hongrois,qui chapeautait une mosaïque de nations. Son père était hongrois, sa mère autrichienne, l'un de ses grands-pères russe et l'autre tchèque. C'est dire qu'il est né à la croisée d'univers et de cultures – la Mitteleuropa – qui en feront un intellectuel unique au siècle passé.

La chute de l'Empire, sa dévastation par la Grande Guerre vont initier Koestler à une « pédagogie du Mal », celui-ci parcourant tout le vingtième siècle – sa première moitié, en particulier – dans ses divers fascismes . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 décembre 2008 à 21 h 42 | Mis à jour le 11 avril 2015 à 19 h 28