Accueil > Articles > Le lézard amoureux

José Acquelin, Vincent Charles Lambert, Méliane Ray, Gaétan Soucy

Le lézard amoureux

La naissance d'un nouvel éditeur est assurément une raison de se réjouir. Encore plus lorsqu'il s'agit d'un éditeur de poésie – sans contredit le mal-aimé, le laissé-pour-compte de la famille littéraire. Bien futé celui qui pourra dire ce qui se retrouve dans la poésie et qui souvent manque aux autres genres littéraires Le lézard amoureux, nouvel éditeur donc, situé à Québec, nous proposait en 2005 quatre œuvres dans lesquelles on retrouve la qualité vaporeuse, difficilement identifiable, qui permet, chose certaine, de dire autrement.

Les premiers titres publiés par Le lézard amoureux (tiré d'un poème de René Char) plaisent tout de suite par leur format. Un peu plus grand qu'un livre de poche, l'objet est charmant. Le choix des couleurs des couvertures est résolument simple et dénué d'artifices. Quatre titres, donc, et quatre auteurs. Deux plus connus : José Acquelin (

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 septembre 2006 à 14 h 03 | Mis à jour le 13 avril 2015 à 19 h 19