Accueil > Articles > Tathata, ou la réalité telle qu’elle est

Dalaï-Lama (Sa Sainteté le), Jack Kérouac, Frédéric Lenoir, Jack Miles, Môhan Wijayaratna

Tathata, ou la réalité telle qu’elle est

In médio stat virtus
(La vertu est au milieu)

Good morning Humanity ! Ce réveil à la fois insipide et cynique pourrait être un slogan des marchands de spiritualité surfant de nos jours sur les vagues de la mondialisation.

S'il est délicat de criminaliser les apôtres du bonheur aussi facilement que les citoyens s'opposant à l'exploitation, il est souvent aisé de les perdre dans la fricassée des mouvements de croissance personnelle. El Morya, Chef du Conseil de la Grande Fraternité Blanche de Darjeeling, se confond alors avec Saint Germain, commanditaire comme Microsoft des États-Unis, avec Tara, la déesse féminine du bouddhisme dite « la protectrice » et symbolisant la compassion, ou encore, pourquoi pas ?, avec Iemanja, la belle déesse brésilienne de la mer. Pour que les dollars rentrent, les consultants du transpersonnel savent qu'il faut un brin d'obscurité. C'est ce . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 24 novembre 2003 à 14 h 48 | Mis à jour le 12 juillet 2015 à 10 h 59