Accueil > Articles > Miron le magnifique

Gaston Miron

Miron le magnifique

En mai dernier, Le Devoir publiait à la une un article de Stéphane Baillargeon signalant que le premier roman d'Hubert Aquin, Prochain épisode (1965)« figur[ait] maintenant sur plusieurs listes de best-sellers du Canada anglais, plus de deux décennies après sa traduction ».

Le fait, continue le chroniqueur, que ce « maître ouvrage [...] raconte la mission d'un révolutionnaire québécois chargé d'abattre un agent lié aux forces fédéralistes canadiennes rajoute à la curiosité1 ». Parallèlement, en 2003, la scène littéraire québécoise aura mis elle aussi en vedette un écrivain dont les idées indépendantistes étaient bien connues : il s'agit de Gaston Miron, auteur de l'incontournable Homme rapailléLes deux hommes d . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 4 octobre 2003 à 14 h 53 | Mis à jour le 9 avril 2015 à 14 h 54