Accueil > Articles > La matière romanesque de Nathalie Sarraute

Nathalie Sarraute

La matière romanesque de Nathalie Sarraute

À plus de 90 ans, Nathalie Sarraute publiait avec Ici son dixième roman. On lui doit en outre de nombreuses pièces de théâtre, des essais critiques et esthétiques, de même que Enfance, une magistrale autobiographie.
Cette œuvre essentielle, on peut maintenant la lire dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Mais Nathalie Sarraute voulait-elle faire mentir ceux qui semblaient avoir décidé, en donnant au volume le titre d'Œuvres complètes, qu'elle avait dit son dernier mot ? Elle a fait paraître depuis Ouvrez, un roman où les mots, justement, refusent énergiquement de se laisser enfermer.

De Tropismes à Ouvrez

Cette pionnière du nouveau roman, russe d'origine, qui se reconnaît une filiation littéraire en Dostoïevski, Proust et Kafka, a, pour chacun de ses livres, voulu cerner les impressions fugaces qui glissent sous la surface des mots, les émotions fugitives qui . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 5 juin 2003 à 15 h 44 | Mis à jour le 13 avril 2015 à 15 h 05