Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

S'imagine-t-on un bref instant savoir quelque chose du Québec que l'instant suivant vient ridiculiser cette prétention. Il suffit, en effet, d'un coup d'œil sur les plus récentes publications concernant le Québec pour qu'aussitôt soient remis en question le concept de nation, le regard de l'histoire, tel ou tel parcours individuel ou encore la perception que l'étranger se fait du Québec ou que le Québec se fait de lui-même.

Impossible d'examiner les relations entre la France et le Québec ou entre le Québec et le monde sans qu'intervienne, le plus souvent avec lourdeur, la susceptibilité d'Ottawa. Impossible, par ailleurs, de scruter le comportement du Québec lors de la guerre de 1939-1945 sans composer un autre triangle : Québec, Vichy et la France libre ou, si l'on préfère, Québec, Pétain et de Gaulle.

Le travail d'Éric Amyot1 . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement