Accueil > Articles > L’œuvre de Catherine Colomb, audacieuse et méconnue

Catherine Colomb

L’œuvre de Catherine Colomb, audacieuse et méconnue

Qui était Catherine Colomb (1892-1965) ? Une femme de la bonne société vaudoise, mère attentive, épouse d'un avocat respecté ; cette maîtresse de maison accomplie se livrait cependant à une activité littéraire quasi clandestine – ses proches ne l'ont jamais vue à sa table de travail , et a laissé une œuvre romanesque singulière, certainement l'une des plus importantes du XXe siècle. Il s'agit d'une entreprise de la mémoire comparable à celle de Proust, qui nous livre les mouvements de la conscience aussi subtilement que Virginia Woolf, avec une esthétique digne de Nathalie Sarraute. Rien de moins !

Le Centre de recherches sur les lettres romandes (Lausanne) a réuni les quatre romans de l'auteure, de même que des extraits inédits du récit auquel elle travaillait à sa mort ; à quoi on a ajouté des textes parus ponctuellement en revues. Le tout a été publié par l'Âge d . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 29 mai 2003 à 21 h 29 | Mis à jour le 8 avril 2015 à 15 h 16