Accueil > Anciennes rubriques > Idées à découdre > L’héritage reçu et celui à transmettre

Élaine Larochelle

L’héritage reçu et celui à transmettre

Je suis fille de Simone. Tellement fille de Simone que pour moi, depuis toujours, l'égalité et l'indépendance entre les hommes et les femmes allaient de soi. Elles étaient acquises, acquises pour moi, en moi, parce que vécues dans ma famille et dans mon entourage. Jamais je n'ai senti que mes aspirations étaient limitées ou même affectées du fait que j'étais femme. J'ai grandi et me suis définie comme un être humain libre, devenant ce que je voulais être par mes projets. Des projets j'en ai eus et j'en ai réalisés, parmi lesquels on retrouve de nombreux voyages et des études doctorales à l'étranger. À travers tous ces projets qui ont défini et orienté mes années de jeune adulte s'inscrivait, au loin, celui d'avoir un enfant.

Je dois préciser que ce n'était pas le projet de rencontrer l'homme de ma vie et de fonder avec lui une famille (ce qui . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 24 mars 2008 à 15 h 33 | Mis à jour le 29 avril 2015 à 15 h 48