Accueil > Actualités > Québec > Trop nombreux ?

Trop nombreux ?

Une planète trop peuplée ? Voilà le titre d’un ouvrage à lire, qui démontre que les désastres écologiques d’aujourd’hui ne sont pas dus à la surpopulation de la Terre. Sous-titré Le mythe populationniste et la crise écologique, cet essai de Simon Butler et Ian Angus refait entre autres l’histoire des thèses populationnistes, qui prennent leur origine dans les États-Unis des années 1960. L’ouvrage paraît chez Écosociété.

Publié le 6 octobre 2014 à 10 h 14 | Mis à jour le 6 octobre 2014 à 10 h