Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Paru au Québec au printemps, le dernier livre de Jean Rolin a pour titre Peleliu (P.O.L), nom porté par l’une des dernières îles du Pacifique à avoir été reprises aux Japonais à la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est cet ancien théâtre de carnages (où la végétation a été « engraissée au napalm ») que l’auteur explore à vélo, un lieu anxiogène qui cache, derrière des détails parfois drolatiques et insolites, de nombreux fantômes.

Enregistrement