Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Paula Modersohn-Becker a mené une vie de peintre contrariée, entre autres par un mariage malheureux. Paradoxalement, elle aura toujours été libre en tant que femme et artiste. C’est sous la plume de Marie Darrieussecq que cette précurseure de l’expressionnisme et amie de Rilke, morte à 31 ans des suites d’un accouchement, trouve sa propre portraitiste. Son destin nous est raconté dans le récit biographique Être ici est une splendeur (P.O.L)

Enregistrement