Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Né à Budapest en 1929, Imre Kertész a survécu aux camps de concentration avant de connaître le communisme totalitaire. Profondément marquée par cette expérience, son œuvre lui vaudra le prix Nobel de littérature en 2002. L’écrivain, qui a aussi traduit plusieurs grands ouvrages de langue allemande, s’est éteint le 31 mars après avoir souffert plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Enregistrement