Accueil > Actualités > Étranger > Jazzé et trash

Jazzé et trash

Last Exit to Brooklyn de Hubert Selby Junior avait quelque peu bousculé la société américaine à sa parution en 1964. Ce roman inspiré par le jazz nous fait pénétrer dans le milieu interlope des travestis, des drogués, des ivrognes, des prostitués du New York des années 1960. Cinquante ans plus tard, le voilà réédité chez Albin Michel, et il n’a guère perdu de sa charge explosive.

Publié le 11 avril 2014 à 14 h 08 | Mis à jour le 11 avril 2014 à 14 h