Accueil > Actualités > Étranger > Antagonisme père-fils

Frédéric Ferney, Frédéric Ferney

Antagonisme père-fils

Être tenu dans le mépris par son propre père peut-il être un moteur qui nous fait avancer vers la gloire, nous amène à connaître une vie extraordinaire ? Frédéric Ferney, directeur des pages culturelles du Nouvel Observateur, en offre une éloquente démonstration dans son livre sur Winston Churchill : « Tu seras un raté, mon fils » (Albin Michel).

Publié le 8 mai 2015 à 14 h 56 | Mis à jour le 8 mai 2015 à 14 h